traduction du site en :

Evénements

Mai  2024
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  

statistiques

Page 4 sur 41234

Lutter contre l’obésité n’est pas une préoccupation à caractère uniquement esthétique, mais un vrai problème de santé publique. Le surpoids est la source de nombreuses maladies comme le diabète ou l’hypertension artérielle. Le Togo compte s’y attaquer sérieusement via le Programme national de lutte contre les maladies non transmissibles qui bénéficie du soutien de l’OMS, de l’UNICEF, de l’UNFPA et du PNUD.

Les pays en développement sont désormais les plus concernés par le développement de l’obésité dans le monde. Selon les derniers chiffres de l’OMS, 1,6 milliards d’adultes sont concernés par le surpoids.

L’explosion du surpoids dans les pays du Sud s’explique en grande partie par le développement économique et l’exode rural que connaissent ces pays. En arrivant en ville, les habitants des villages enrichissent leur régime alimentaire en aliments de forte quantité énergétique mais de faible qualité nutritionnelle. Ce qui explique que les populations de ces pays sont à la fois touchées par le surpoids et la dénutrition. Actuellement, 850 millions de personnes dans le monde souffrent de sous-nutrition (pour 1,6 milliards d’adultes en surpoids).

Autre cause de l’obésité, les changements de mode de vie des néo-citadins. Avec la disparition des travaux des champs, l’utilisation des transports mécaniques, la facilitation des travaux ménagers, leurs dépenses énergétiques sont en baisse. Cette évolution est particulièrement à prendre en compte pour les femmes qui sont régulièrement plus touchées par le surpoids que les hommes au sein d’une même population.

« En Afrique sub-saharienne, 23% des hommes adultes et 30% des femmes souffrent de surpoids ou sont obèses« , affirme le docteur Timotyh Armstrong, médecin du Département des maladies chroniques et de la prévention sanitaire à l’OMS. « On s’attend à ce que ce pourcentage double dans les 20 prochaines années. »

Si en Occident, l’obésité est montrée du doigt, dans certaines couches de la population africaine, la vision est au contraire positive ; d’où la difficulté de lutter avec efficacité contre cette pandémie.

Articles en rapport

Si on a pu l’appeler « la maladie des rois », la goutte n’est certainement pas une maladie du passé, démontre cette étude de l’Université d’Otago (Nouvelle Zélande), publiée dans l’édition du 18 septembre 2012 de Rheumatology. La hausse de l’obésité serait en cause dans cette augmentation spectaculaire de l’incidence de la goutte, de près de 90% en dix ans. Une tendance probablement généralisable à l’Europe. Des résultats qui rappellent que le maintien d’un poids de santé par l’exercice et une alimentation saine sont les premières mesures de prévention de la maladie.

La goutte est un rhumatisme inflammatoire qui provoque des douleurs et un gonflement des articulations. Résultat d’une accumulation de cristaux d’acide urique dans l’articulation, la goutte affecte souvent le gros orteil, mais peut affecter des articulations plus importantes, comme le genou.

Déjà associée dans l’histoire à l’art de vivre et de manger, la goutte est liée à l’obésité, la consommation excessive d’alcool, mais aussi à la prise de diurétiques, en traitement de l’hypertension artérielle.

Cette étude récente a analysé le nombre d’hospitalisations de patients atteints de goutte sur une période de 10 ans (1999-2009) en Angleterre vs Nouvelle-Zélande, à la fois les admissions directement motivées par la goutte et les admissions pour lesquelles la goutte s’est avérée une complication de la cause directe de l’admission, comme, par exemple, l’hypertension artérielle et les maladies rénales.

Sur 10 ans, une augmentation de près de 90% : Les chercheurs constatent que le nombre d’admissions pour la goutte augmente, sur cette période, de 5,5% par an en Nouvelle-Zélande et de 7,2% par an en Angleterre, soit, sur 10 ans, une augmentation de près de 90%.

Sur 10 ans, en Nouvelle Zélande, 10.241 admissions directement à cause de la goutte.

Sur 10 ans, en Angleterre, cela correspond à 32.741 admissions dues directement ou indirectement à la goutte.

Les chercheurs mettent en cause l’épidémie d’obésité, en Angleterre comme en Nouvelle-Zélande, pour expliquer au moins partiellement cette forte hausse de l’incidence de la goutte.

Source: Rheumatology online September 18 2012 /rheumatology/kes253 Hospital admissions associated with gout and their co-morbidities in New Zealand and England 1999–2009

Articles en rapport

 

Selon un rapport alarmant de la Trust for America’s Health et de la Fondation Robert Wood Johnson, publié par l’édition américaine du Huffington Post, près de la moitié des Américains seront obèses d’ici à 2030.

Treize Etats américains pourraient même voir leur taux d’obèses atteindre 60 % !

En 1990, l’obésité touchait 12 % des Américains, pour atteindre 23 % en 2005 et 35,7 % entre 2009 et 2010.

Le Mississippi pourrait avoir le taux le plus élevé avec 66,7 % d’obèses, le Colorado n’atteindrait que 44,8 %.

« Avec 6 millions de nouveaux cas de diabète, 5 millions de problèmes cardiaques, et plus de 400 000 cas de cancers dans les vingt prochaines années, nous sommes dans une course tragique qui aura un impact horrible sur la qualité de vie de millions d’Américains, et qui pourrait noyer un système de santé déjà au bord de l’implosion », a estimé Jeff Levi, directeur exécutif de la Trust for America’s Health.

Ce rapport préconise un rôle accru des Etats dans la politique de prévention et de soin de l’obésité.

Le coût pour le système de santé américain, notamment des programmes de prévention contre l’obésité, pourrait passer de 48 milliards à 66 milliards de dollars sur les deux prochaines décennies.

Articles en rapport

20 minutes.

C’est la durée moyenne du petit déjeuner des français. Un ménage sur quatre le consomme en regardant la télévision et dans la même proportion les enfants sont tout seuls ce qui est le cas aussi de la majorité des adolescents : 60 % d’entre eux déjeunent seuls. La moitié des petits déjeuners français sont avalés avant 8 heures. (Source Credoc)

Articles en rapport

Les Français n’ont pas une alimentation équilibrée. Plus diversifié, notre régime pêche par la part belle qu’il fait aux acides gras saturés et au cholestérol. La faute au fromage, à la charcuterie, et aux croissants (CREDOC).

Notre modèle alimentaire est caractérisé par ses 3 repas par jour, sa sophistication, son savoir-faire, sa convivialité et sa diversité.

En France, le nombre de prise alimentaire est de 3,9 par jour contre 5,5 outre Atlantique. On mange davantage à la maison qu’à l’extérieur. La diversité est grande notamment grâce au petit-déjeuner, un repas en soi, et à la succession entrée, plat, dessert, avec des produits bruts plutôt que composés.

L’apport énergétique total est de 2 095 kcal par jour en France.

Les Américains boivent 4,5 fois plus de sodas et 3 fois plus de jus de fruit que nous.

Adeptes, ou contraints aux sandwiches, mangeant peu de fruits et légumes, se libérant des règles traditionnelles, les jeunes Français (25 à 34 ans) ont un moins bon équilibre.

La diversité dans l’assiette des 3 à 14 ans est aussi menacée : le nombre de produits consommés sur 3 jours est passé de 11 à 9 entre 2007 et 2010.

Articles en rapport

En France :

  • En 2006 : 14800 interventions de chirurgie de l’obésité
  • En 2011 : 31300 interventions de chirurgie de l’obésité

soit une augmentation de 111 % en 5 ans. Le nombre d’interventions de chirurgie de l’obésité a donc plus que doubler en 5 ans.

En 2009, il y avait autant d’anneaux posés, que de bypass ou de sleeve réalisés.

En 2011, au niveau national, la Sleeve gastrectomy est devenue l’intervention la plus souvent réalisée devant le by-pass. L’anneau gastrique arrivant en 3°position.

Au niveau de la région Languedoc Roussillon, en 2009, l’anneau gastrique représentait 44% des procédures, le by-pass 13% et la Sleeve gastrectomy 38%.

 

4.7% des patients de la région Languedoc Roussillon ont été opérés hors de la région .

Articles en rapport

Page 4 sur 41234