traduction du site en :

Evénements

Juillet  2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31  

Avec nos voeux pour une bonne année 2018, l’équipe du réseau ROSA vous joint une ordonnance de longue vie.

Dr BUENOS

Sous le terme de « noix », on désigne souvent un ensemble de fruits secs comprenant les noix de Grenoble, noisettes, amandes, pistaches, noix de pécan, noix de cajou… Les noix du Brésil et arachides qui sont des fruits de légumineuses peuvent aussi être classées dans le grand groupe des noix.

Les noix représentent des sources de vitamines, minéraux, magnésium, phosphore, fibres alimentaires et antioxydants. Elles sont une source d’acides linoléique et alpha-linoléique (ALA), deux acides gras essentiels. L’ALA (oméga-3) semble bénéfique à la santé du cœur et du cerveau.

Les bénéfices des noix sur la santé ont été prouvés à de nombreuses reprises. En voici quelques preuves récentes.

Moins de risque de maladies cardiaques et de cancers notamment

Des chercheurs de l’Imperial College de Londres et de l’université de science et de technologie de Norvège ont réalisé une méta-analyse d’études pour voir le lien entre la consommation de noix et le risque de maladies cardiovasculaires, de cancer et de mortalité. Ils ont analysé 29 études publiées dans le monde impliquant 819.000 personnes. L’étude a inclus tous les types de noix, y compris les noisettes et les arachides.

L’augmentation de 28 g / jour des apports de noix était associée à une baisse du risque de maladie coronarienne de 29 %, d’AVC de 7 %, de maladie cardiovasculaire de 21 %, de cancer de 15 %, et de mortalité de 22 %. La mortalité pour cause de maladie respiratoire était même réduite de moitié. Les résultats étaient similaires pour les cacahuètes et les noix. D’après les auteurs, si ces associations décrivent une relation de cause à effet, 4,4 millions de morts prématurées en Amérique, Europe, Asie du sud-est et Pacifique Ouest pourraient être attribuées à une consommation de noix inférieure à 20 g par jour.

D’après Dagfinn Aune, principal auteur, « Les noix et les arachides sont riches en fibres, en magnésium et en graisses polyinsaturées – nutriments qui sont bénéfiques pour la réduction des risques de maladies cardiovasculaires et qui peuvent réduire les niveaux de cholestérol. Certaines, notamment les noix et noix de pécan sont également riches en antioxydants, qui peuvent combattre le stress oxydatif et peut-être réduire le risque de cancer. Même si les noix sont très riches en matières grasses, elles sont également riches en fibres et en protéines, et il existe des preuves qui suggèrent que les noix pourraient effectivement réduire votre risque d’obésité au fil du temps. »

 

Les noix permettraient de vivre plus longtemps

En 2015, des chercheurs néerlandais ont montré que ceux qui consomment environ 10 grammes de noix et/ou d’arachides par jour ont un risque de mortalité globale ou due à des maladies spécifiques (cancer, maladies neurodégénératives, diabète…) diminué par rapport aux personnes qui n’en consomment pas.

Les chercheurs ont recueilli des informations concernant le mode de vie et les habitudes alimentaires de 120.852 hommes et femmes âgés de 55 à 69 ans. Ils ont examiné la relation entre la consommation de noix, d’arachides et beurre d’arachide chez les participants et la mortalité globale et spécifique à certaines maladies pendant les 10 ans de suivi. Les apports moyens en noix (y compris arachides) étaient de 8,1 g/jour chez les hommes et de 4,4 g/jour chez les femmes. Pour le beurre d’arachide, les apports moyens sont de 1,4 g et 1,2 g pour les hommes et les femmes respectivement.

Les résultats montrent que la consommation totale de noix (y compris les arachides) est inversement associée à la mortalité globale. Les chercheurs ont trouvé que ceux qui consommaient au moins 10 grammes de noix et d’arachides par jour avaient un risque de décès toutes maladies confondues plus faible de 23 % au cours des 10 années de suivi. Particulièrement, chez les mangeurs de noix le risque de décès par maladies neurodégénératives, maladies respiratoires et diabète est diminué de 47 %, 39 % et 30 % respectivement, par rapport à ceux qui n’en mangent pas. L’analyse séparée de la consommation de noix et arachides montre qu’elles ont chacune un effet bénéfique sur le risque de mortalité.

 

La Nutrition.fr dans La Meilleure Façon de Manger (MFM) conseille de manger 1 à 2 portions de noix et graines oléagineuses par jour, soit par exemple 8 à 16 noix. Mieux vaut les choisir non grillées, non salées.

Les noix seraient bénéfiques aussi contre Alzheimer

Des chercheurs américains expliquent dans un article paru dans Journal of Alzheimer’s Disease qu’un régime riche en noix réduirait le risque de développer les symptômes de la maladie d’Alzheimer. Dans cette étude, les chercheurs ont analysé l’effet d’une complémentation en noix de Grenoble sur un modèle de souris transgéniques qui développent la maladie d’Alzheimer. A 4 mois, les souris ont commencé à suivre un régime particulier. Certaines ont été complémentées avec 6 % ou 9 % de noix, ce qui correspondrait chez l’homme à 28 g ou 48 g par jour respectivement. Les souris ont été examinées à l’âge de 13 à 14 mois pour connaître leurs capacités d’apprentissage, leur mémoire, leur anxiété et leur activité locomotrice.

Résultats : Les souris Alzheimer qui avaient un régime sans noix montraient un déficit de la mémoire, un comportement anxieux, des problèmes d’apprentissage spatial et de coordination motrice. Les souris Alzheimer complémentées en noix avaient de meilleures capacités de mémoire, d’apprentissage, moins d’anxiété et un meilleur développement moteur que les souris Alzheimer sans noix. Les performances de comportement des souris Alzheimer qui mangeaient des noix étaient même comparables aux souris normales !

Sources

Aune D, Keum N, Giovannucci E, Fadnes LT, Boffetta P, Greenwood DC, Tonstad S, Vatten LJ, Riboli E, Norat T. Nut consumption and risk of cardiovascular disease, total cancer, all-cause and cause-specific mortality: a systematic review and dose-response meta-analysis of prospective studies. BMC Med. 2016 Dec 5;14(1):207.

van den Brandt PA, Schouten LJ. Relationship of tree nut, peanut and peanut butter intake with total and cause-specific mortality: a cohort study and meta-analysis. Int J Epidemiol. 2015 Jun 11. pii: dyv039.

Abha Chauhan, PhD et al. Dietary Supplementation of Walnuts Improves Memory Deficits and Learning Skills in Transgenic Mouse Model of Alzheimer’s Disease. Journal of Alzheimer’s Disease, Volume 42, Number 4 / 2014 DOI: 10.3233/JAD-140675

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation

Laisser un commentaire