traduction du site en :

Evénements

Novembre  2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30  

L’obésité touche de plus en plus d’adultes au Luxembourg.

Selon les nouvelles statistiques de l’OCDE sur la santé 2014 parue le 30 juin 2014, les dépenses de santé ont recommencé à augmenter dans de nombreux pays de l’OCDE après avoir stagné, voire reculé, pendant la crise. Mais le taux des dépenses reste inférieur à celui avant la crise, notamment en Europe.

Le Luxembourg s’en sort bien puisque l’ensemble des dépenses liées à la santé y représentaient 7,1% du PIB en 2012. C’est bien moins que la moyenne de 9,3% des pays de l’OCDE.

C’est aux États-Unis (16,9%), aux Pays-Bas, en France et en Suisse que les dépenses de santé par rapport au PIB sont les plus élevées.

A noter qu’au Luxembourg, 84% des dépenses de santé étaient financées par des fonds publics en 2012. C’est largement plus que la moyenne de 72% des pays de l’OCDE.

Comme dans plusieurs pays européens, les dépenses de santé au Luxembourg ont diminué en termes réels (c’est-à-dire hors inflation) en 2010, 2011 et 2012, soit d’environ 2% par an. Un phénomène qui s’explique notamment par une réduction des dépenses de médicaments d’environ 5% par an en termes réels en 2010, 2011 et 2012.

Le phénomène de l’obésité

L’espérance de vie au Luxembourg était de 81,5 ans en 2012. Soit plus d’un an de plus que la moyenne des pays de l’OCDE (80,2 ans). C’est au Japon qu’elle reste la plus élevée (83,2 ans). A noter qu’elle est de 82,8 ans en Suisse.

En revanche, les problèmes d’obésité ont considérablement augmenté au cours des dernières décennies dans la plupart des pays. Et le Luxembourg n’a pas été épargné par ce phénomène. Le taux d’obésité parmi la population adulte a progressé de 16,3% en 2000 à 23% en 2012.

Bien que ce taux reste moins élevé qu’aux États-Unis (35,3% en 2012) et au Royaume-Uni (24,7%), cette forte augmentation de la population obèse devrait entraîner un accroissement des maladies chroniques qui y sont liées comme le diabète et les maladies cardiovasculaires. Mais aussi un accroissement des dépenses de santé dans les années à venir.

La proportion d’adultes qui fument régulièrement a diminué dans la plupart des pays de l’OCDE au cours de la dernière décennie. En 2012, 17% des adultes au Luxembourg déclaraient fumer quotidiennement, une forte diminution par rapport à 26% en 2001. Ce pourcentage est maintenant inférieur à la moyenne des pays de l’OCDE (21%).

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation

La perte massive et rapide de poids observée chez les patients pris en charge au sein du réseau Rosa nous a amené à constater qu’il était difficile d’avoir constamment des vêtements de taille adaptée.

En effet, la perte de poids est rapide et les patients changent très vite de palier. Cela rend coûteux de se confectionner à chaque fois qu’on change de taille une nouvelle garde-robe adaptée aux nouvelles mensurations.

Cela nous a poussé à réfléchir sur un système qui permettrait à chacun d’avoir temporairement à disposition des vêtements adaptés à la taille temporaire qu’il atteint.

Ce système devait permettre d’utiliser les vêtements que les personnes qui avaient maigri, n’utilisaient plus.

Nous avons imaginé un système comparable au prêt de livres dans une bibliothèque.

Les personnes pourraient emprunter gratuitement 4 à 5 tenues vestimentaires de leur choix et les rapporter une fois que ces vêtements seraient devenus trop grands.

L’organisation que nous avons retenue finalement, consiste à demander à des volontaires de centraliser chacun une taille de vêtement.

Par exemple, Madame X s’occuperait des vêtements taille 52 alors que Madame Y s’occuperait des vêtements taille 54 etc.

Tous les 3 mois, on réattribuera la garde de chaque taille en faisant appel au volontariat.

Lors du précédent groupe de paroles qui a eu lieu le 16 juin 2014, un appel à volontaires a été fait il a permis d’attribuer à celles qui se sont portées volontaires la taille qu’elles ont choisie de gérer :

Les vêtements de taille 54 seront gérés par Sandrine Mayolo joignable par SMS au : 06 12 29 29 25

Les vêtements de taille 52 seront gérés par Christine Ignacio joignable par SMS au : 06 88 10 53 35

Les vêtements de taille 50 seront gérés par Marie-Thérèse Vermeulen joignable par SMS au : 06 82 17 07 82

Les vêtements de taille 48 seront gérés par Annie Chaillan joignable par SMS au : 06 88 13 80 89

Les vêtements de taille 46 seront gérés par Claudette Clergue joignable par SMS au : 06 08 98 50 24

Les vêtements de taille 40 seront gérés par Céline Froye joignable par SMS au : 06 27 59 44 02

Nous recherchons des volontaires pour gérer les vêtements de taille 44 et 42.

Toutes les personnes qui souhaitent se débarrasser de vêtement devenus trop grands et en faire profiter les autres patients, peuvent les apporter au docteur BUENOS (après les avoir lavé, repassé et plié).

Le docteur BUENOS les fera ensuite parvenir aux différents responsables des tailles adéquates.

Vous pouvez également les faire parvenir directement aux personnes qui gèrent les tailles.

Pour pouvoir se procurer des vêtements dans votre nouvelle taille, le mieux est de contacter par sms la responsable de la taille afin de convenir avec elle d’une rencontre pour choisir les vêtements.

J’attends vos réactions et vos suggestions

Dr BUENOS

 

Articles en rapport

Surpoids et obésité n’épargnent pas les rangs de l’armée royale britannique. 11 % des troupes en service depuis 2011 ont échoué aux tests physiques semestriels, selon le Sunday Times.

« Trop gros pour combattre », titre le Sunday Times. Selon des chiffres obtenus par le journal britannique, plus de 32 000 membres de l’armée royale sont en surpoids ou à risque de maladies liées au mode de vie (diabète de type 2, hypertension artérielle, maladie cardiaque). Une mauvaise forme métabolique qui impacte directement les capacités physiques de ces personnes censées être irréprochables.

 13 licenciements pour obésité.

L’armée britannique se montre pourtant très stricte : deux fois par an, chaque soldat se soumet à un bilan personnel. Les moins de 30 ans doivent effectuer 44 pompes en deux minutes, 50 abdominaux en deux minutes, et courir 2,5 km en 10 minutes 30. Les exigences sont revues à la baisse à mesure que l’âge augmente. Réussir ce test est impératif, et ceux qui échouent doivent le repasser dans les 7 jours sous peine de sanctions ou de licenciement. Mais depuis 3 ans, ils sont 29 600 hommes et 2 819 femmes à avoir échoué au test semestriel, soit 11 % des troupes en service sur cette période selon le ministère de la Défense. Pire : ils sont même 13 à avoir dû quitter l’armée en 2011 en raison de leur obésité.

Des repas trop riches

Les aliments proposés au mess sont le premier problème, selon un officier. « Une partie du problème réside dans le régime effroyable adopté par de nombreux soldats », confie-t-il au Sunday Times. « Ils peuvent manger des salades et des plats pauvres en calories, mais ils peuvent aussi choisir un petit-déjeuner complet, des frites au déjeuner, des frites au dîner, et un pudding indigeste ensuite. » Sans compter que les membres de l’armée peuvent, s’ils le souhaitent, manger tôt et retourner chercher un en-cas au mess.

Ces révélations choquent le Pr David Haslam, du National Obesity Forum, interrogé par le Sunday Times : « J’aurais cru que c’était le travail de l’armée de les garder en forme quelles que soient les circonstances et, s’ils ne le sont pas, de les rendre en forme. »

Des emplois « pépères »

Mais l’alimentation n’est pas la seule coupable. Un ancien instructeur physique au sein des Coldstream Guards souligne que l’armée n’est pas composée que de combattants : « Un grand nombre de soldats ont un emploi pépère dans l’armée, et laissent de côté l’entraînement physique, ce qui pourrait expliquer pourquoi ils échouent au test », souligne Matthew White. Et le phénomène n’est pas isolé : 10 % de l’armée sud-africaine serait en surpoids ou obèse. En France, une thèse présentée en 2012 signalait qu’au sein des gendarmes et de la garde républicaine en Île-de-France, le surpoids atteignait 38 % et l’obésité 8 %. L’armée américaine, elle, combat avec fermeté obésité et surpoids.

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation

L’obésité est une maladie complexe, à la composante psychologique forte.

Fait bien connu des spécialistes, mais moins du grand public, une personne obèse sur trois a été victime d’abus sexuels durant son enfance.

L’excès de poids est un mécanisme de défense pour éviter les regards sur son corps et pour mettre à distance la sexualité. La prise de poids est une stratégie de survie. Très sollicitées émotionnellement, les personnes traumatisées recherchent en plus dans la nourriture un apaisement à court terme. De tels traumatismes sont rarement verbalisés d’entrée en consultation, mais les psychiatres sont conscients de cette possibilité.

D’autres événements traumatiques peuvent être à l’origine de l’obésité, c’est le cas de tous les « accidents de la vie » (un départ soudain des parents dans un autre pays, une mort violente dans la famille ou encore la maladie d’un parent).

Dans l’idée de protéger leur progéniture, les parents maintiennent parfois un silence sur ces réalités difficiles. Dans les faits, cette attitude a plutôt tendance à renforcer le sentiment d’insécurité de l’enfant.

Autant de blessures affectives involontaires qui peuvent conduire à des troubles alimentaires compulsifs, lorsqu’elles s’associent à d’autres facteurs.

Dr BUENOS : C’est le rôle du psychiatre, lorsque le patient se sent prêt, de soulever en détail ces accidents de la vie et ces abus sexuels de l’enfance.

Les abus sexuels enfouis pouvant avoir de graves répercussions dans la vie sentimentale et affective des patientes.

 

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation

L’obésité, définie comme une maladie, pourrait-elle devenir un handicap ? Le cas d’un Danois licencié pour surpoids est porté devant la Cour de justice européenne.

Un verdict en sa faveur pourrait changer la donne pour 15 % de Français concernés

L’obésité est-t-elle un handicap ? C’est sur cette question que doit trancher la Cour de justice de l’Union européenne (European court of justice). L’affaire commence au Danemark. Après 15 ans de travail dans une municipalité du sud-ouest du pays, un assistant maternel est licencié à cause de son obésité. Karsten pèse plus de 158 kilos. On lui reproche, travaillant auprès des enfants, de ne plus pouvoir accomplir certaines tâches sans aide comme nouer leurs lacets. Il s’indigne, réfute, explique même qu’il est en mesure de s’assoir sur le sol pour jouer auprès d’eux. Et décide donc de porter cette affaire devant les tribunaux danois qui renvoient son dossier devant la justice européenne.

Vers un jugement historique ?

Ses avocats espèrent que l’obésité sera ainsi définie comme un handicap. Ce serait alors un jugement historique ! Karsten pourrait alors légitimement invoquer une discrimination. Ce jugement, créant un précédent, aurait alors un impact considérable sur les lois de tous les pays membres, en offrant ainsi bien plus de droits aux personnes obèses, au même titre que tout autre handicap, qu’il soit physique ou mental. Par exemple, l’accès à des places de stationnement réservées mais aussi des aménagements de poste sur le lieu de travail.

Déjà un handicap aux Etats-Unis

Aux USA, l’obésité est déjà considérée comme un handicap par le « American with disabilities act amendments act » de 2008. Dans ce pays de tous les excès, plus de 25 % de la population affiche des « rondeurs » pathologiques. Plusieurs affaires récentes ont permis à des travailleurs licenciés pour ce motif d’obtenir gain de cause. Un Texan qui pesait plus de 300 kilos a perçu 55 000 dollars en dédommagement de sa perte d’emploi. En ce qui concerne Karsten, la Cour de justice de l’Union européenne, siégeant au Luxembourg, doit rendre son verdict prochainement. Mais si elle devait se prononcer en sa faveur, et condamner son employeur pour discrimination, quel serait le seuil fixé pour prétendre au statut de personne handicapée ?

 

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation

Nous avons mis en place un numéro de téléphone unique pour toutes les demandes de renseignement et pour les demandes de rdv par sms :

ce numéro est le 06 52 40 29 79.

Pour pouvoir poser aux intervenants du réseau ROSA toutes vos questions, et si pour une quelconque raison, vous ne souhaitez pas poser votre question sur le blog, nous mettons à votre disposition une adresse mail :

reseaurosa34@gmail.com

Nous  espérons ainsi centraliser toutes vos demandes de renseignements plus efficacement. Et nous pourrons donc y répondre plus facilement

Cordialement

Dr BUENOS

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation

les dvd sur la seconde peau (en prévente sur le site boutiquerosa.fr) seront prêts et seront expédiés aux personnes qui les ont commandés, le 15 mai 2014.

Contenu de ce DVD qui dure plus d’une heure et qui est destiné à permettre aux personnes qui habitent loin et qui ne peuvent pas consulter à Béziers, de pouvoir commander une seconde peau sur mesure ROSA.

Ce DVD explique en détail l’historique de la mise en place des secondes peaux, les bénéfices attendus consécutifs au port de la seconde peau.

Ce dvd détaille la prise de mesure chez une femme et chez un homme, ainsi que la procèdure de commande de la seconde peau en insistant sur tous les détails pratiques.

On y trouve également des conseils pour l’entretien de la seconde peau.

L’un des chapitres est consacré à une courte présentation de la société Médistyl.

Enfin, les coordonnées complètes de la responsable seconde peau ROSA chez Médistyl et du réseau ROSA sont fournies.

La seconde peau d’été est également annoncée………..

J’espère que ceux qui ont commandé le dvd apprécieront, et n’hésiteront pas à faire part de leurs critiques et de leurs appréciations.

Dr BUENOS

Articles en rapport

Tous les patients et les patientes qui sont intéressées par la seconde peau peuvent nous laisser un mail à l’adresse suivante  : buenos37@gmail.com en précisant leur poids, leur taille, leur situation par rapport à une chirurgie bariatrique (déja opérée, opération programmée, ne souhaitant pas d’opération ou ne remplissant pas les conditions pour être opérés).

Merci de préciser dans ce mail un numéro de téléphone et vos disponibiltés pour être joints.

Nous entrerons en contact avec vous.

Le DVD sur la seconde peau doit arriver comme prévu.

Il commencera à être expédié aux personnes qui l’ont commandé à partir du 15 mai 2014, comme prévu.

 

Articles en rapport

L’obésité ne recule pas chez les très jeunes Américains depuis une dizaine d’années. Selon les chercheurs, le taux d’enfants obèses est quasiment inchangé par rapport à 1999.

Contrairement à ce qu’indiquaient récemment les autorités fédérales, l’obésité n’enregistre pas de recul chez les très jeunes Américains depuis une dizaine d’années. Cette étude révèle également l’accroissement de l’obésité extrême.

« Hormis une augmentation de l’obésité extrême, la prévalence de l’obésité n’a pas vraiment changé au cours des 14 dernières années », conclut le Dr Asheley Cockrell Skinner, de la faculté de médecine de l’université de Caroline du Nord et principal auteur de la recherche publiée dans le « Journal of the American Medical Association ».

Augmentation de jeunes extrêmement obèses.

Selon les chercheurs, 17,3% des jeunes Américains étaient obèses en 2012, un taux quasiment inchangé par rapport à 1999. Toutefois la proportion des jeunes extrêmement obèses a doublé sur cette période, passant de 0,9% à 2,1%.

Ces résultats sont basés sur une analyse portant sur 26690 enfants de 2 à 19 ans entre 1999 et 2012.

 

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation

Beaucoup de nos patients habitent assez loin de Béziers. De ce fait, ils ne peuvent pas facilement venir autant de fois qu’ils le souhaiteraient à notre rencontre.

Nous avons donc mis en place une éducation thérapeutique à distance.

Celle-ci sera accessible à partir du 15 mai 2014.

Les différents modules ont été conçus par le Dr BUENOS (coordinateur et chirurgien du réseau ROSA), Marie Laure MABILAT (diététicienne référente du réseau ROSA) et Nicolas PABA CAMPI (coach sportif du réseau ROSA).

Ces modules ont été créés pour vous faire connaître et acquérir les bases de la prise en charge pratiquée au sein du réseau ROSA.

Comment faire pour accéder à ces modules d’e-learning (fomation à distance) :

Vous devez vous rendre dans un premier temps sur le site www.boutiquerosa.fr pour pouvoir acheter un module d’éducation thérapeutique à distance.

L’achat de ce module vous permettra de recevoir par email un identifiant et un mot de passe qui vous donneront accès à la plateforme moodle http://rosattitude.fr/educationtherapeutique .

Vous pourrez progresser à votre rythme, communiquer avec les autres apprenants et avec vos formateurs grâce aux outils mis en place dans cette plateforme.

L’argent récolté grâce à ces modules de formation à distance sera reversé intégralement à l’association PECOS 34 (prise en Charge de l’Obésité et du Surpoids dans le 34) pour la réalisation des projets du réseau ROSA.

Une précommande avant le 15 mai 2014 vous permet de bénéficier de tarifs réduits. Mais attention, l’accès aux formations à distance ne se fera qu’à partir du jeudi 15 mai 2014 à 19 heures.

 

Par ailleurs, afin de répondre aux nombreuses interrogations et questions suscitées par  » la seconde peau » que nous utilisons dans le réseau ROSA afin de minimiser les séquelles esthétiques d’un amaigrissement massif. Un dvd a été conçu pour en expliquer le principe, les differentes actions et résultats qu’on peut en attendre si on la porte régulièrement.Ce DVD contient un chapitre pratique sur la façon de prendre les mesures et la possibilité de prise en charge éventuelle par la Sécurité Sociale.

Ce DVD sera en vente sur le site de la boutique ROSA www.boutiquerosa.fr et commencera à être expédié à partir du 15 mai 2014. 

Une précommande à tarif préférentiel est possible dès à présent sur le site www.boutiquerosa.fr

 

 

 

 

Articles en rapport