traduction du site en :

Commentaires récents

Evénements

Janvier  2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31  

E coli

A travers ce reportage de 1h30, les enquêteurs ont abordé plusieurs questions :

  • celle des oeufs pour rappeler qu’il faut choisir les oeufs dont le chiffre écrit sur la coquille est 1 ou 0. Ils parviennent à montrer de façon claire que les oeufs vendus au marché sont souvent issus de poules élevées en batterie. Par contre, ils oublient de préciser que l’alimentation des poules élevées bio est plus « saine » et contient souvent moins d’OGM que les autres.
  • celle des poissons d’élevage et des poissons sauvages, où on découvre avec éffarement que la pêche intensive a vidé la mer de ses poissons …
  • celle de la viande où est abordée le problème des intoxications alimentaires à E.coli. On découvre que l’origine est une contamination de la carcasse par l’ouverture accidentelle de la panse des vaches lors de la découpe. Et là, depuis qu’on a lu Toxic de William Reymond, on sait très bien que pour prévenir la sélection des E.coli résistants, il faudrait arrêter d’administrer systématiquement des antibiotiques aux vaches et leur fournir une alimentation differente (en particulier du fourrage avant l’abattage) . On découvre stupéfaits, que la réponse des industriels est de porter une blouse et des masques ??????????????? Allo, quoi, la contamination par E.coli n’a jamais été dûe aux gouttelettes de salive.
  • la mode des sushi et son développement. Peut être que Marie Laure va nous concocter bientôt un cours de cuisine sur les sushis.
  • Comment les OGM entrent dans notre alimentation quotidienne par la petite porte, puisqu’il est rappelé que la production de céréales à base d’OGM est interdite en France, mais pas l’importation …. et que 80 % des animaux issus de l’élevage industriel sont nourris aux OGM et arrivent donc dans nos assiettes…..

Au total, il s’agit d’un documentaire très interessant, que je vous recommande de voir.

Pour cela, vous pouvez cliquer sur le lien ci dessous :

D8 : ce que cachent les produits que vous mangez

Articles en rapport

Les steaks hachés surgelés de la marque Elivia, vendus dans les magasins Carrefour, ont été rappelés suite un contrôle révélant la présence de la bactérie Escherichia coli. Cette dernière est susceptible de provoquer de graves troubles intestinaux.

Attention aux consommateurs des steaks hachés surgelés de la marque Elivia. Ces derniers ont été retirés mardi 16 octobre 2012 des rayons des magasins Carrefour, Carrefour Market et Champion car ils sont susceptibles d’être contaminés par la bactérie escherichia coli (E. coli). Cette bactérie peut en effet provoquer de graves troubles intestinaux : gastro-entérites, infections urinaires, ou encore méningites et septicémies.

« Un contrôle interne a mis en évidence « la présence d’Escherichia coli O157:H7, une bactérie susceptible de provoquer des troubles graves chez toute personne consommant ce produit », indique la société dans un communiqué publié mardi. Les lots de steaks hachés, vendus en cartons de 2,5 kg et dont la date de péremption est le 26 juillet 2013, ont été commercialisés en France entre le 11 et 16 octobre inclus. Ils portent le code barre 3 265 980 349 663.

Des précédents

Mais certains de ces paquets ont été vendus avant la mise en place de cette mesure. Il est donc conseillé de les rapporter au point de vente où ils ont été achetés mais surtout de ne pas les consommer. Pour le moment, aucun cas de contamination n’a été signalé, ont indiqué Elivia et Carrefour. En juin 2011 la société Maison Spanghero avait également annoncé un retrait préventif de ses steaks hachés du nom de « Steak Country » en raison d’une suspicion de contamination par une souche de la bactérie E.Coli, confirmé par les ministères de l’Alimentation et de la Santé.

Un numéro vert a été mis à disposition des consommateurs : 0800 94 08 75

Articles en rapport