traduction du site en :

Commentaires récents

Evénements

Juillet  2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  

Aux Etats-Unis, les adultes obèses meurent 3,7 années plus tôt que ceux qui ont un poids normal.

L’obésité aurait bel et bien un impact sur la mortalité. C’est le principal résultat d’une étude parue dans l’American Journal of Public Health ayant analysé les statistiques nationales américaines.

L’obésité représente un facteur de risque de nombreuses maladies chroniques, comme le diabète, les cancers ou les maladies cardiovasculaires. Pourtant, certains ont prétendu qu’un surpoids pouvait être un gage de longévité.

Des chercheurs de l’université de New York ont passé en revue les données collectées aux Etats-Unis lors d’enquêtes entre 1988 et 1994, ainsi que des statistiques nationales portant sur l’année 2006. Selon ces données, l’obésité était associée avec au moins 20 % d’augmentation du risque de décès toutes causes confondues ou des décès par maladie cardiaque. Dans l’ensemble, les adultes obèses mouraient 3,7 années plus tôt que les personnes de poids normal, et 1,7 année plus tôt à cause d’une maladie cardiaque.

L’étude a également trouvé que le risque était le plus élevé chez les adultes obèses âgés de 45 à 64 ans : ils décédaient 7,1 années plus tôt, toutes causes confondues, et jusqu’à 12,8 années plus tôt à cause d’une maladie cardiaque.

Si ces résultats ne sont ni une surprise, ni une réelle découverte, les auteurs estiment en revanche que les recherches précédentes avaient sous-estimé l’impact de l’obésité sur la mortalité américaine.

 Source:

Ryan K. Masters, Eric N. Reither, Daniel A. Powers, Y. Claire Yang, Andrew E. Burger, and Bruce G. Link. The Impact of Obesity on US Mortality Levels: The Importance of Age and Cohort Factors in Population Estimates. American Journal of Public Health 2013 103:10, 1895-1901

Articles en rapport

Laisser un commentaire