traduction du site en :

Evénements

Juillet  2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  

comorbidité

Une étude menée par des chercheurs de l’Université d’Alberta révèle que l’obésité dans l’enfance mène à une consommation plus importante de médicaments plus tard dans la vie.

Selon la recherche, les enfants qui souffrent d’obésité entre les âges de 12 à 19 ans sont 59 % plus susceptibles que les autres de prendre des médicaments prescrits sur ordonnance ou en vente libre.

Les deux médicaments les plus fréquents sont les antihistaminiques et les traitements pour les maladies respiratoires.

La chercheuse Christine Fung indique que ce n’est pas surprenant, car l’obésité chez les enfants accroît les risques d’asthme et d’allergie.

Articles en rapport

 

En cas d’obésité, le risque de développer un second cancer du sein est majoré de 37 à 40 %.

Une étude franco-britannique publiée dans la revue Breast Cancer Research and Treatment, vient de démontrer que le surpoids et l’obésité, présent lors du diagnostic d’un premier cancer du sein, augmente le risque d’en développer un second (qui n’est pas une récidive du premier), localisé dans l’autre sein ou le même, mais aussi dans l’endomètre (muqueuse de l’utérus) ou le colon-rectum.

L’obésité, lors du diagnostic d’un cancer du sein, est associée à une augmentation très significative du risque de développer un second cancer :

le risque de développer un second cancer du sein est augmenté de 37 à 40 %.

Le risque de développer un cancer de l’utérus est augmenté de 96 %.

Le risque de développer un cancer colo-rectal est augmenté de 89 %.

Articles en rapport