traduction du site en :

Commentaires récents

Evénements

Mars  2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

big brother

Extrait du livre de Denis DOUCET, « le principe du petit pingouin » :

George Orwell, dans son fameux livre 1984, avait créé Big Brother, un méga et puissant ordinateur central qui dirigeait secrètement le monde entier. Cette mise en garde que contenait son récit est, à notre époque, plutôt perçue comme un simple exercice littéraire intéressant. Peu de gens semblent en avoir saisi les méandres presque imper-ceptibles qui expliquent comment se construit un pouvoir souterrain à côté des pouvoirs officiels.

Big Mouth, lui, est à la fois incarné par nous tous, nos institutions et les discours dominants. Il n’est pas identifiable dans l’espace comme Big Brother. Il ne s’agit pas d’une conspiration secrète, ni d’un gouvernement planétaire, ni de petits bonshommes verts qui auraient pris possession de nos esprits. Ne soyons pas paranoïaques, quand même !

De façon plus terre à terre et plus réaliste, ramenons Big Mouth à ce qu’il est. Il n’est pas une intention, ni un vil projet de dominer le monde, ni une personne, ni une organisation. Il n’y a pas de micros cachés ni d’armée à la solde de Big Mouth. Il n’y a pas plus de multinationale assoiffée de pouvoir qui en tire les ficelles.

Il est à la fois une intention derrière chaque manœuvre qui cherche à nous convaincre de penser comme lui et un simple résultat, dans une dialectique étonnante où on retrouve simultanément le pôle agissant sur nos pensées les plus profondes et le pôle aboutissant à d’innombrables interactions qui ont fini par s’imprégner en chacun de nous. Personne ne l’a créé délibérément ni ne l’a planifié. Il s’agit du dénouement de la longue évolution de notre fonctionnement social.

Il est une composante psychosociale : psychologique, parce qu’elle est constituée de particules psychiques; et sociale, parce qu’elle est faite de particules d’interactivité. Rien de plus. Toutefois très actif, il exige tellement de vous adapter à plein de choses et de personnes que vous en perdez vos repères, que vous êtes prêt à sacrifier votre santé et vos besoins les plus vitaux pour vous y conformer. Parfois, vous avez l’impression que ces pressions sont essentiellement externes, parfois vous avez l’impression que vous êtes habité de l’intérieur par des pensées et des réflexes qui vous dominent.

Big Mouth est une menace à votre libre arbitre, à votre sens critique, à votre intégrité psychique et physique, dans des proportions variables selon les époques et les endroits. C’est en cela qu’il peut être considéré comme le frère de Big Brother.

En fait, Big Mouth est beaucoup plus résistant que Big Brother parce qu’il est subtil, immatériel et diffus, comme le vent. Ne perdez pas votre temps à vouloir l’abattre, cela ne

se peut pas. D’ailleurs, cela me semble de bonne guerre qu’il existe.

De surcroît, il représente l’adversité à votre quête de sens et de bonheur, car c’est lui qui vous permet de vous dépasser (de repousser vos limites). Cependant, je vous déconseille ardemment de le suivre lorsqu’il vous propose de vous surpasser (d’outrepasser dangereusement vos limites), car vous allez tomber dans son piège : la suradaptation.

Cherchez plutôt à vous remettre en marche vers votre nature profonde, vers votre être… et ne vous en éloignez jamais trop. C’est une zone sûre.

Ne l’oubliez pas, par sa nature foncièrement déloyale, Big Mouth ne combat jamais à armes égales.

La suite …………..demain.

 

Articles en rapport