traduction du site en :

Commentaires récents

Evénements

Août  2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

ROSA fait son cinéma.

La branche bitérroise du réseau ROSA inaugure une série de projections-débats autour de films qui méritent attention.

La programmation débute le Dimanche 22 Octobre 2012 à 14 heures par le film de Coline SERREAU « Solutions locales pour un désordre global ».

Visionnage en compagnie du Dr BUENOS du film de Coline SERREAU : « Solutions locales pour un désordre global ».

Suivi d’une discussion – débat autour du film.

Participation gratuite pour les membres de la branche bitérroise du réseau ROSA, mais inscription préalable obligatoire auprès du Dr BUENOS au 06 78 51 89 41.

Nombre de participants limités.

pitch du film :

« Caméra au poing, Coline Serreau a parcouru le monde pendant près de 3 ans, à la rencontre des femmes et des hommes de terrain qui expérimentent un peu partout, avec succès, de nouveaux systèmes de production agricole, réparent les dégats environnementaux, et proposent une vie et une santé améliorées en garantissant une sécurité alimentaire pour tous. »

La prochaine projection-débat aura lieu le Dimanche 18 novembre 2012 autour du célèbre film « Supersize me » …..

Ces rencontres ont lieu au Ciné Rosa : 5 rue Paul Paget 34500 Béziers

Articles en rapport

Une réponse à Projection-débat autour du film « Solutions locales pour un désordre global »

  • Dr Patrick BUENOS dit :

    Résumé des idées de la discussion qui a eu lieu après la projection du film :

    Pour laurence1 :
    « Ce film a permis une véritable prise de conscience sur une situation dont on ne parle pas beaucoup.
    Après avoir vu ce film, il me paraît important de soutenir le couple Bourguignon, et Kokopelli pour l’achat de semence . Ce serait un acte citoyen.
    Il faut faire attention d’acheter des semences natives qu’on pourra réutiliser, et non pas des semences F1.
    J’ai, par ailleurs été choqué par l’inhumanité de l’élevage des porcs, qui sont l’objet de mutilation.
    Il faudrait mieux et plus utiliser notre pouvoir de consommateur.
    A titre personnel, j’envisage encore plus après avoir vu ce film la reprise personnelle de cultures vivrières.
    Enfin, j’engage chacun à voir ce film …. »

    Pour Laurence 2 :
    « La mise en perspective de l’agriculture mécanisée par rapport aux 2 guerres mondiales et surtout des pesticides comme dérivés des gaz de guerre était étonnante.
    J’ai appris qu’en France, la loi interdisait de donner, de vendre ou de semer ses propres semences.
    J’ai également appris à reconnaître une bonne terre agricole, ce qu’on appelle la terre couscous.
    Contrairement à ce que je croyais, il ne faut pas labourer la terre profondément.
    Au total, il faut absolument promouvoir la diffusion de ce film. »

    Pour Marie Laure Mabilat (diététicienne du réseau):
    « C’est un très bon film qui est militant, mais sans prosélytisme.
    Cela me conforte dans mon projet de création d’une AMAP.
    Il faut diffuser le film et pour cela prévoir de nouvelles séances de projection-débat autour de ce film. »

Laisser un commentaire