traduction du site en :

Commentaires récents

Evénements

Mars  2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

La consommation régulière de ces suppléments destinés à accroître la masse musculaire, notamment ceux à base de créatine et/ou d’androstènedione, très en vogue aux Etats-Unis mais disponibles en France, notamment sur quelques sites internet, augmente de 65% le risque de cancer testiculaire développé à partir des cellules germinales !

Ce résultat a été établi par une équipe d’épidémiologistes américains (Yale University) qui publient leur étude dans le Bristish Journal of Cancer. Ils ont entrepris leur travail après avoir constaté que la fréquence du cancer testiculaire avait augmenté au cours de ces dernières années, les formes développées à partir des cellules germinales étant passées de 3.7/100.000 en 1975 à 5.6/100.000 actuellement, cette augmentation n’étant pas explicable par une amélioration des procédures de dépistage.

Cette étude cas-témoins a inclus 356 cas de tumeurs germinales testiculaires diagnostiqués entre 2006 et 2010, et 513 témoins, tous recrutés dans les Etats du Connecticut et du Massachusetts. L’âge des participants allait de 18 à 55 ans. Les facteurs de risque connus (antécédents familiaux, cryptorchidie, antécédents de traumatismes testiculaires) et les habitudes de vie, notamment vis-à-vis de l’activité physique et de la consommation d’alcool et/ou de tabac ont été étudiés, de même que l’éventuelle consommation de produits ayant vocation à accroître la masse musculaire, en particulier les produits à base de créatine et d’androstènedione. Les entretiens ont révélé que près de 20% des participants à l’étude avaient consommé de tels produits. Le traitement des données a permis de montrer que le risque de développer un cancer testiculaire était augmenté de 65% chez ces consommateurs (OR = 1.65, IC 95% = 1.11 – 2.46), le risque étant d’autant plus élevé que la consommation avait débuté tôt dans la vie (OR = 2.21, IC 95% = 1.34 – 3.63 pour les hommes ayant débuté cette consommation avant l’âge de 25 ans) et/ou avait porté sur une période longue (OR = 2.56, IC 95% = 1.39 – 4.74 pour ceux ayant consommé ces produits durant au moins 36 mois).

Li N et coll. Muscle-building supplement use and increased risk of testicular germ cell cancer in men from Connecticut and Massachusetts. British Journal of Cancer 2015 ; 112 : 1247-1250 (31 March 2015) | doi:10.1038/bjc.2015.26

 

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation

Laisser un commentaire