traduction du site en :

Evénements

Juillet  2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  

troubles du sommeil et obesite abdominale

De nombreuses personnes ont des troubles du sommeil.

Nos graisses viscérales perturberaient notre qualité de sommeil.

Les troubles du sommeil sont fréquents, en particulier chez les personnes en surpoids, qu’il s’agisse d’une apnée du sommeil ou d’un simple sommeil de mauvaise qualité sans cause retrouvée. Des chercheurs de l’université Johns Hopkins (Baltimore, Etats-Unis) se sont penchés sur le lien entre le poids, le tour de taille et la qualité du sommeil.

Ils ont recruté 77 personnes en surpoids atteints d’un diabète de type 2 ou d’un pré-diabète (début de résistance à l’insuline) qui ont été assignés en double-aveugle et de manière aléatoire soit à suivre un régime hypocalorique pour perdre du poids soit à suivre un régime et à faire du sport régulièrement. Leur masse grasse totale, viscérale et leur qualité de sommeil ont été mesurées au début de l’étude puis à la fin, 6 mois plus tard.

Au bout de 6 mois les participants des deux groupes ont perdu du poids de manière comparable, environ 6,8 kg et parallèlement leur qualité de sommeil s’est améliorée, en moyenne de 20%. Mais en regardant les résultats plus précisément les chercheurs ont pu voir que l’amélioration de la qualité du sommeil était proportionnelle à la perte de masse grasse viscérale. Les chercheurs de l’étude expliquent : « La clef pour améliorer la qualité du sommeil dans notre étude a été la perte de masse grasse et en particulier la graisse viscérale. Ce lien semble vérifié chez les hommes comme chez les femmes, quel que soit l’âge et peu importe le régime suivi (avec ou sans sport). »

Certaines habitudes alimentaires favorisent un ventre plat (= diminution des graisses viscérales), c’est le cas par exemple des aliments à index glycémiques bas.

Soohyun Nam et al. Predictors of Sleep Quality Improvement Among Overweight or Obese Individuals: A Randomized Controlled Trial. Presentation at the American Heart Association Scientific Sessions. November 6, 2012.

Un point sur les graisses abdominales

Les graisses abdominales sont de deux types :

  • les graisses viscérales qui se situent en profondeur, entourant nos organes
  • les graisses sous-cutanées qui se trouvent sous la peau.

Les graisses viscérales en particulier semblent être plus mauvaises pour la santé que les graisses sous cutanées. Les cellules graisseuses de la graisse viscérale ne sont en effet pas inertes et participent à la régulation de nos hormones et des mécanismes inflammatoires. Les graisses viscérales sont impliquées dans les maladies cardiovasculaires ou le diabète.

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation