traduction du site en :

Evénements

Juin  2024
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

discussions a table

Des chercheurs américains montrent que lorsque des parents d’adolescents parlent de contrôle du poids à table, les enfants ont plus de risque de développer des troubles du comportement alimentaire.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont analysé les données de 2793 adolescents ayant 14,4 ans en moyenne, et 3 709 parents ayant 42,3 ans en moyenne. Leurs conversations à table ont été étudiées pour savoir si les thèmes du contrôle du poids ou de l’équilibre alimentaire (sans notion de poids) étaient abordés.

Les résultats montrent que lorsque les conversations portent sur le contrôle du poids, les enfants sont plus à risque d’adopter des conduites nocives visant à perdre du poids (multiplication des régimes, etc..) ou des troubles du comportement alimentaire type boulimie ou anorexie, que ceux dont les conversations familiales parlent d’équilibre nutritionnel sans la notion de poids. Et cette constatation était aussi vérifiée pour les enfants en surpoids ou obèses, qui présentent d’autant moins de conduites alimentaires nocives que les discussions portent sur le simple équilibre alimentaire plutôt que sur la perte de poids.

« L’atmosphère familiale autour de la nourriture joue un rôle important, confirme le pédo-psychiatre Philippe Jeammet (Université Paris Descartes). D’autant plus que notre société a un rapport à l’alimentation de plus en plus anxiogène, comme s’il s’agissait d’une menace dont il faudrait se protéger par un contrôle obsessionnel du poids. […] Dans certaines familles, l’inquiétude liée au contrôle du poids domine et peut se révéler pathogène. »

 

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation