traduction du site en :

Commentaires récents

Evénements

Octobre  2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31  

Le tour de cou est-il en passe de détrôner le tour de taille dans l’évaluation du risque cardiovasculaire généré par l’obésité et ses conséquences métaboliques ? Oui à en croire une communication faite par deux médecins bulgares lors du 24e congrès de l’American Association of Clinical Endocrinologists qui vient de fermer ses portes à Nashville (Etats-Unis).

L’étude des deux auteurs cités en référence avait pour objectif de déterminer si le tour de cou avait une valeur prédictive supérieure au tour de taille à l’égard du risque métabolique et donc du risque cardiovasculaire.

Pour cela, 168 patients obèses (IMC > 30) ont été inclus en 2013 et 2014 au CHU de Sofia (Bulgarie) ; l’âge moyen de ces patients était de 52 ans, leur IMC de 35. Les mesures anthropométriques ont été recueillies pour chacun de ces patients ainsi que les paramètres biologiques suivants : HbA1c, enzymes hépatiques, uricémie, taux de lipides sanguins.

Tous les croisements étudiés montrent que le tour de cou est plus prédictif du risque cardiovasculaire que le tour de taille, ce qui n’est pas pour surprendre les auteurs qui rappellent que l’obésité de la partie haute du corps génère une libération plus importante d’acides gras libres que l’obésité de la partie basse. D’autre part, la mesure du cou est plus simple à réaliser que la mesure du tour de taille, en particulier chez les sujets particulièrement obèses !

Le seuil à partir duquel le RCV augmente significativement a été fixé à 36 cm chez la femme, à 39 cm chez l’homme.

Z Kamenov et Y Assyov. Neck circumference – A more informative indicator for metabolic disturbances compared to waist circumference ?24e congrès de l’American Association of Clinical Endocrinologists. Nashville 13 – 17 mai 2015,  Abstract n° 606

Dr BUENOS : voici une raison supplémentaire de mesurer le tour du cou systématiquement en consultation comme nous le faisons depuis 1 an et 1/2.

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation

Laisser un commentaire