traduction du site en :

Evénements

Septembre  2022
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30  

Pepsi invente le premier soda soi-disant bon pour la santé, à base de dextrine.

Mieux, il ferait même perdre du poids. La toute dernière invention de Pepsi-Cola, baptisée le soda « fat-blocking » (qui bloque les graisses), ne manque pas d’air. Elle vient d’être mise en vente au Japon. Sur la bouteille, un sigle, établi par les autorités du pays, permet d’identifier le produit comme « bon pour la santé ». Certains sites américains ironisent en disant que Pepsi a trouvé la clef contre l’obésité.

D’après Suntory, le distributeur unique de Pepsi au Japon, ce nouveau Pepsi Special contient de la dextrine, une sorte d’« ingrédient magique », comme le surnomme Forbes, qui aiderait à réduire la quantité de graisses absorbée par le corps et à dissiper les triglycérides qui s’immiscent dans notre organisme après chaque repas. Faire baisser artificiellement le taux de ces lipides véhiculés par notre sang diminuerait les risques de maladies cardiovasculaires.

En fait, la dextrine procure un sentiment rapide de satiété, et en cela, elle peut empêcher celui qui en absorbe de manger ou de boire autre chose, et donc de dépasser le quota de calories conseillé.

Mais les spécialistes s’insurgent. Selon une nutritionniste interrogée par le magazine américain Forbes, ajouter des fibres alimentaires synthétiques dans une boisson non diététique, c’est comme, littéralement, « mettre du rouge à lèvres à un cochon » (« putting lipstick on a pig »).

En somme, un soda reste un soda, quels que soient les ajouts effectués.

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation

Laisser un commentaire