traduction du site en :

Evénements

Juillet  2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  

D’ici 1 an, les chaines de restaurants américaines, dont beaucoup de fast-food, seront contraintes d’informer clairement leurs clients de la valeur calorique de chaque plat. L’objectif est de lutter contre l’obésité qui concerne 35% des adultes aux Etats-Unis.

Hamburger : 300 kcal ; sushi au saumon : 48 kcal ; pop-corn : 375 kcal… Cette liste de chiffres vous donne-t-elle envie de craquer pour une soupe au potiron ou un pavé de flétan ce midi ? C’est en tout cas ce qu’espère la Food and Drug Administration (FDA), l’autorité sanitaire aux Etats-Unis, qui vient de finaliser une réglementation obligeant les chaines de restaurants de plus de 20 points de vente à afficher la valeur calorique de leurs plats. Cette mesure concernera aussi les pop-corn et les en-cas vendus dans les cinémas et les aliments proposés dans les parcs d’attractions. Ces établissements devront aussi indiquer le contenu des plats servis en graisses saturées, en acides gras trans, en cholestérol, en sodium, en glucides, en fibres, sucre et protéines.

Certains aliments sont exclus de cette mesure : les cocktails dans les bars, les menus saisonniers ou les plats du jour ainsi que les condiments (ketchup, mayonnaise…) qui se trouvent souvent sur les tables.

« Les Américains absorbent environ un tiers de leurs calories en dehors de chez eux et souhaitent avoir des informations claires sur les produits qu’ils consomment », a souligné la directrice de la FDA, la Dr Margaret Hamburg, lors d’une conférence de presse. Elle explique qu’ « indiquer les informations concernant le nombre de calories sur les menus des chaînes de restaurant et sur les aliments et boissons vendus dans les distributeurs constitue un pas important pour la santé publique qui pourra aider les consommateurs à faire des choix informés pour eux-mêmes et leurs familles ».

Cette nouvelle réglementation n’est pas une nouveauté à proprement parler car elle était déjà en vigueur dans 18 Etats et villes aux Etats-Unis. Mais bientôt, elle sera imposée à l’ensemble du territoire.

Aujourd’hui, l’obésité concerne 35% de la population adulte aux Etats-Unis. Chez la population, afro-américaine, ce taux approche même les 48%.

Avec cette nouvelle mesure, la FDA espère faire prendre conscience aux consommateurs du nombre de calories qu’ils ingurgitent chaque jour et encourage les restaurateurs à alléger leurs plats.

Dr BUENOS : étonnant que les condiments (mayonnaise, Ketchup, …etc ) soient exclus !!

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation

Laisser un commentaire