traduction du site en :

Evénements

Juillet  2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  
Page 83 sur 85« Première page1020308182838485

Bonjour à tous et à toutes, comme certains le savent déjà, un heureux évènement est imminent pour ma compagne et moi même (ce n’est plus qu’une question d’heures).

Vous comprendrez donc que je m’absente pour quelques jours afin de profiter au maximum de ce grand bonheur.

Je vous informe donc que les séances de sport en salle ainsi que les marches sportives sont intérompues jusqu’au Lundi 20 Août, date de la reprise.

Néanmoins, je vous encourage fortement à continuer le sport (cardio et renforcement) seule ou en groupe durant cette période.

Les semaines précédentes vous ont permis de découvrir divers exercices et méthodes de travail que vous pouvez parfaitement réaliser en mon absence, désormais celà ne dépend plus que de vous.

Je compte bien évidemment sur votre sérieux et votre motivation pour que cette période de coupure soit bénéfique pour tous et toutes et que vous puissiez de façon autonome faire votre activité physique quotidienne.

Je vous souhaite à tous bon courage et beaucoup d’abnégation et je vous donne rendez-vous lundi 20 Août à 15h à la salle de sport.

Articles en rapport

Le manque d’activité physique serait plus dangereux pour la santé que fumer.

le Dr I-Min Lee (Ecole Médicale de Harvard, Boston) et son équipe ont décidé de mieux évaluer l’impact de la sédentarité sur la santé. En effet, le risque de développer les maladies les plus fréquentes non transmissibles (maladies cardiovasculaires, cancers, diabète de type 2) est influencé par le degré d’activité physique et la majeure partie des habitants de la planète est peu active.

En définissant l’inactivité physique comme la pratique de moins de 150 minutes d’activité par semaine (le minimum recommandé par l’organisation mondiale de la santé) l’analyse d’un grand nombre d’études a ainsi révélé que l’inactivité physique était associée à l’incidence des maladies cardiovasculaires à hauteur de 6%, 7% pour le diabète de type 2, 10% pour le cancer du sein et 10% pour le cancer du côlon. Pour les seules maladies cardio-vasculaires, 400.000 décès (dont 121.000 en Europe) auraient pu être évités avec la pratique d’une activité physique régulière sur les 7,25 millions de décès provoqués par ces maladies dans le monde en 2008.

Autre point surprenant : en 2008, sur un total de 57 millions de morts à travers le monde, 5,3 millions sont attribuables à l’inactivité physique alors que 5 millions sont attribuées au tabac, ce qui classe l’inactivité physique comme un tueur plus dangereux que la cigarette.

Si vous avez besoin de reprendre une activité physique, suivez les conseils de Nicolas PABA CAMPI -coach sportif du réseau ROSA branche bitérroise.

Référence

Lee IM, et al. Effect of physical inactivity on major non-communicable diseases worldwide: an analysis of burden of disease and life expectancy. Lancet 2012; DOI: 10.1016/20140-6736(12)61031-9.

Articles en rapport

Titre: lecture des étiquettes en grande surface
Lieu: Intermarché 13 boulevard Jean Marie Fabre à Béziers
Description: Marie Laure MABILAT (diététicienne du réseau) vous accompagne dans une grande surface et vous apprend à choisir parmi les différents produits qui se ressemblent en décryptant les étiquettes (et en vous apprenant à le faire).
C’est un atelier qui vise à vous faire choisir la qualité et à vous faire éviter les produits « diététiquement dangereux ».

Heure début: 17h
Date: 2012.07.28

Pour vous inscrire, veuillez contacter Claire au 04.67.09.97.50.

Articles en rapport

Une activité physique d’intensité modérée et régulière est bonne pour la santé.

Au niveau du réseau, nous recommandons 30 à 45 minutes de marche tous les jours, non fractionnée, mais à une intensité contrôlée.

Il faut savoir s’écouter (mais pas trop !!!) surtout après 35 ans.

Pour le Pr François Carré, médecin du sport à l’Hôpital Pontchaillou de Rennes : » dès que l’on ne peut plus siffloter, chantonner ou répondre aux questions de ses copains quand on court (ou quand on marche) en groupe, c’est que l’on est au dessus de ses possibilités. Il faut s’arrêter, marcher et reprendre. »

Voici encore une bonne raison de marcher (ou courir) en groupe avec le coach sportif Nicolas PABA – CAMPI

Articles en rapport

Les séances de sophrologie sont remboursées sous réserve de la souscription de certaines options.

Mutuelle Existence : 30 euros par séance ; 4 séances par an

Groupe Alliance : 25 euros par séance ; 4 séances par an

Eovi Languedoc Mutualité : 25 euros par séance ; 3 séances par an

Naturalia : 35 euros par séance ; 10 séances au maximum par an

Alptis : 25 euros par séance ; 5 séances par an

Nateco : 35 euros par séance ; 10 séances par an

mais, également : Serenelia, Dolce Medica, CCMO Mutuelles, GMC Gestion, Cegema, Tranquilité Santé, Swiss life, Solly Azar …….etc

Les consultations de sophrologie de la branche biterroise du réseau ROSA sont assurées par Mme Clarisse SIMON au tarif de 30 euros. (tarif préférentiel de 20 euros pour les membres du réseau)

pour la joindre : 06 98 28 61 70

Articles en rapport

Voici la saison des tomates qui débute !

Crue ou cuite, froide ou chaude, ce fruit donne saveur et couleur à une multitude de plats.

La tomate est un fruit par définition : d’une part au niveau de la plante elle succède à une fleur, et d’autre part elle en contient les graines.

La tomate est une bonne source d’antioxydants (caroténoïdes et lycopènes) et de micronutriments (vitamines et minéraux) essentiels au bon fonctionnement de notre organisme !

Elle pourrait donc contribuer à la prévention de certaines maladies liées au vieillissement et à celle des maladies cardiovasculaires.

Il est judicieux de la consommer avec sa peau. Celle-ci est une excellente source de vitamines (vit C, A, B3, B6, C, E, K) et de minéraux (cuivre, manganèse et potassium).

Conservez les tomates de préférence hors du réfrigérateur, leur saveur et leur texture se détériorent lorsqu’elles sont exposées à des températures inférieures à 15°C.

N’hésitez pas à croquer une tomate !

Articles en rapport

Selon une enquête lancée auprès de 7 753 internautes et intitulée « Découvrez le meilleur des médicaments », un Français sur deux ignore que l’exercice physique prévient de nombreuses maladies et intervient également dans le traitement de maladies comme le diabète, l’ostéoporose, la bronchite chronique, la récidive du cancer du sein et du côlon. Seules 28 % des personnes interrogées disent pratiquer une activité sportive régulière.

 

« Dans le traitement du diabète, l’activité physique a une efficacité semblable à celle des médicaments », rappelle le Dr Boris Hansel, endocrinologue et diabétologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris)

Dans la prévention et le traitement des cancers, les internautes citent l’arrêt du tabac (72 %) et une bonne alimentation (67 %). La pratique d’une activité physique ne vient qu’en troisième position (58 %). « Lorsqu’on compare le nombre de personnes qui répondent « arrêter de fumer » et « activité physique », il n’y a que 15 % de différence. Je pensais que l’écart aurait été plus grand ! », se félicite le Dr Laure Copel, oncologue au département de soins de support à l’Institut Curie (Paris). La spécialiste souligne par ailleurs que le « seul moyen de prévention et de traitement prouvé contre la fatigue induite par les traitements est l’activité physique ».

Autre exemple avec l’ostéoporose. Le Dr Erick Legrand, rhumatologue au CHU d’Angers, regrette que le grand public ne fasse pas suffisamment le lien entre « la bonne santé du squelette et l’activité physique ». « Certains pensent même qu’elle est déconseillée car elle pourrait, selon eux, être source de fractures ou de douleurs. Ce qui est faux : si elle est pratiquée correctement, c’est-à-dire adaptée à l’âge et à la santé du patient », corrige le médecin.

Et la liste des bénéfices de l’activité physique est encore longue : elle agit également sur l’obésité et le syndrome métabolique, le mal de dos, les états dépressifs, la maladie d’Alzheimer, l’espérance de vie, la vie sexuelle, etc.

Un remboursement pour les patients en ALD.

Jean-Pierre Davant, président honoraire de la Mutualité française et PDG de l’IMAPS (société créée par le mouvement mutualiste pour faire valoir le sport au service de la santé), propose notamment que l’activité physique soit prise en charge pour les patients en ALD, « au moyen d’une participation de 150 euros par an des régimes obligatoires et complémentaires, aux frais liés à la pratique d’une activité encadrée pour raisons médicales ». « Cela permettrait non seulement de sauver des vies, d’améliorer la santé de ces patients mais aussi de réaliser des économies substantielles. Ne serait-ce que pour trois affections, le cancer, le diabète et l’insuffisance respiratoire chronique grave, nous avons calculé que cette mesure permettrait une économie de 56,2 millions d’euros par an pour notre système de soins », précise-t-il en espérant que les nouveaux ministres de la Santé et du Sport traduiront cette proposition dans les faits.

Articles en rapport

Consommer des légumes sans matières grasses empêche l’absorption de composés bénéfiques.

Les fruits et légumes contiennent des pigments appelés caroténoïdes. Une fois digérés, la plupart d’entre eux jouent un rôle vitaminique dans notre organisme en permettant la synthèse de vitamine A. Ils jouent aussi un rôle antioxydant et pourraient diminuer le risque de certaines maladies.

On connait le plus souvent la lutéine, le bêta-carotène, le lycopène et la zéaxanthine.

Il a déjà été mis en évidence que l’absorption des caroténoïdes chez l’homme est améliorée en présence d’une matière grasse.

 

Des chercheurs Américains ont mené une expérience sur 29 personnes qui ont reçu à différentes occasions une salade identique mais assaisonnée différemment : soit avec du beurre (riches en acides gras saturés), soit avec de l’huile de colza (riche en acides gras monoinsaturés), soit avec de l’huile de soja (riche en acides gras polyinsaturés). La quantité de matière grasse pour chaque source de graisses a été de 3, 8 et 20 gr dans le but de comparer l’impact du type de graisse sur l’absorption des caroténoïdes d’une part et l’impact de la quantité de graisse d’autre part.

 

Résultat : l’absorption des caroténoïdes a été excellente avec l’huile de colza dès 3 gr et sans différence notable avec la dose de 20 gr. A contrario il faut un apport plus élevé de beurre ou d’huile de soja pour obtenir une bonne absorption des caroténoïdes. Les chercheurs conseillent donc plutôt les huiles riches en acides gras monoinsaturés pour l’assaisonnement. Il s’agit typiquement des huiles d’olive et de colza. Ils rappellent également que la consommation de végétaux sans matière grasse engendre une très faible absorption des caroténoïdes bénéfiques pour la santé.

 

Référence : Shellen R. Goltz, Wayne W. Campbell, Chureeporn Chitchumroonchokchai, Mark L. Failla, Mario G. Ferruzzi. Meal triacylglycerol profile modulates postprandial absorption of carotenoids in humans. Molecular Nutrition & Food Research, 2012; 56 (6).

Articles en rapport

Pour le professeur Arnaud Basdevant , chef du service de nutrition de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, « l’alternative aux régimes est simple : trouver un équilibre alimentaire sans bannir tous les aliments qui pourraient faire grossir, et surtout bouger au quotidien, même dans les gestes les plus courants. » Ce médecin observe depuis plusieurs années la chaine de soin, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans la prise en charge de l’obésité. Soulignant l’importance des associations de patients, il estime que le travail avec ces dernières a permis d’avancer sur 3 points :

  • les inégalités sociales et la difficulté pour certains d’accéder aux traitements.
  • la question de la stigmatisation, de la discrimination voire du harcèlement des personnes en surpoids, et ce dès la petite école.
  • la vente de médicaments amaigrissants avec fausses promesses ou les risques induits par des régimes spécifiques à plus ou moins long terme.

Il ajoute que « l’IMC ne veut pas dire grand chose individuellement, et qu’il serait plus judicieux de calculer la masse grasse et la masse maigre…… »

Ce qui a évolué positivement, c’est le rapprochement entre les disciplines et l’interconnexion entre les différents professionnels médicaux, qui ont bien conscience que la question de la condition physique est cruciale pour la santé. »

Pour le Dr Avronsart, médecin du sport, « quand on propose une activité physique, il faut qu’elle soit attrayante, et que les patients aient envie de la pratiquer régulièrement et dans la durée. »

C’est ce que propose Nicolas PABA CAMPI, le coach sportif du réseau …..

A la notion d’exercice physique, doit désormais se substituer celle d’activités physiques et sportives (APS), qui englobent l’ensemble des activités humaines non sédentaires et offrent à tout un chacun une large palette de choix pour se maintenir en forme au quotidien.

Pour le Dr CHAPELOT, professeur en activité physique et nutrition,  » il est désormais important de donner aux citoyens les moyens de cette ambition, que ce soit par une éducation précoce à l’activité physique, par l’accessibilité à des structures où pratiquer, par l’incitation tout au long de la vie ou encore par la présence de professionnels pouvant programmer, encadrer et évaluer ces activités physiques. »

C’est presque la définition de Nicolas PABA CAMPI, le coach sportif du réseau ROSA branche biterroise, qui en plus de vous accueillir dans la bonne humeur, vous propose 2 entrainements hebdomadaires en salle spécialement réservés aux personnes obèses et /ou en surpoids. Une marche collective hebdomadaire le long du canal du midi et des cours individuels d’Aquagym sont également organisés. Pour ceux qui le désirent, Nicolas Paba Campi est également coach personnel.

Si vous souhaitez plus d’informations, n’hésitez pas à le contacter au 06 83 33 05 85

Articles en rapport

Pour notre première rencontre lors du bilan diététique le carnet alimentaire représente un outil indispensable.

Il ne doit pas être vécu comme une contrainte ou comme un moyen de torture.

Le carnet alimentaire est une base de données précieuses que vous me confiez (goûts, habitudes, rythme de vie, budget…)

Grâce à cet outil nous pourrons ensemble commencer d’une part à améliorer qualitativement et quantitativement votre alimentation, et d’autre part à optimiser votre comportement alimentaire.

Le carnet alimentaire vous est remis par le Dr Patrick Buenos. Des exemplaires sont à votre disposition au niveau de son secrétariat.

Gardez le sourire, lui aussi est un outil indispensable pour apprendre à croquer la vie dans son assiette !

Articles en rapport

  • Pas d'article en relation
Page 83 sur 85« Première page1020308182838485